Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Pluri'elles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ?
Vous êtes au bon endroit !

Pluri'elles compte plus de 2500 membres et près de 300 000 messages échangés. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Pluri'elles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ?
Vous êtes au bon endroit !

Pluri'elles compte plus de 2500 membres et près de 300 000 messages échangés. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Connexion
Derniers sujets
Aller en bas
Sarah Laurent
Sarah Laurent
Age : 42
Messages : 6
Date d'inscription : 04/02/2017

Quatre romans LGBT à lire Empty Quatre romans LGBT à lire

Sam 4 Fév - 23:50
Bonjour,
Je suis auteure et écrivaine. Je publie mes romans en auto édition sur amazon.
Voici les liens et les couvertures.
Bonne lectures, et n'hésitez pas à laisser des commentaires!

Un coeur noble
Fanfiction inspirée de Xena:

https://www.amazon.fr/Un-coeur-noble-sarah-laurent/dp/1523769289/ref=sr_1_12?s=books&ie=UTF8&qid=1486247966&sr=1-12


---------------------------------------------------------------------------------------------

Keltia, clann a eiry
Héroic fantasy:

https://www.amazon.fr/Keltia-Clann-Eiry-Clan-H%C3%A9ritiers/dp/1540534235/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1486247966&sr=1-1


-----------------------------------------------------------------------------------------------


Générations
Romance lgbt:

https://www.amazon.fr/G%C3%A9n%C3%A9rations-bleus-l%C3%A2me-Sarah-Laurent/dp/1542888387/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1486247966&sr=1-2


------------------------------------------------------------------------------------------------

Maux croisés
Histoire d'amour entre prof et élève:

https://www.amazon.fr/Maux-Crois%C3%A9s-Sarah-Laurent/dp/1530650380/ref=sr_1_6?s=books&ie=UTF8&qid=1486247966&sr=1-6




Merci à toutes et tous Smile
juju23
juju23
Localisation : MONTARGIS
Age : 33
Messages : 2079
Date d'inscription : 09/10/2011

Quatre romans LGBT à lire Empty Re: Quatre romans LGBT à lire

Dim 5 Fév - 0:18
Merci pour ces liens. =)
Sarah Laurent
Sarah Laurent
Age : 42
Messages : 6
Date d'inscription : 04/02/2017

Quatre romans LGBT à lire Empty Re: Quatre romans LGBT à lire

Dim 5 Fév - 10:06
Merci à vous pour l'intérêt Smile

Voici un extrait de "Maux croisés", au plaisir.


Après la pluie


Les deux femmes étaient restées toute la journée à l'appartement. Laurie avait passé une bonne partie de l'après-midi à dévorer les bouquins de l'immense bibliothèque. Gwenaëlle, quand à elle, avait corrigé des piles de copies et préparé quelques cours.
La jeune fille s'en était amusée, lui faisant remarquer que les vacances venaient à peine de débuter et qu'elle devait lever le pied. Elle avait reçu pour réponse que « les choses faites en temps et en heure étaient autant de moments de loisirs à venir. »
Le soir venu, après une journée de labeur intensive, elles s'offrirent un repas livré à domicile.
Laurie découvrit ce qu'était un vrai repas : des discussions, des rires, de la chaleur. Elle aimait ça et ne pourrait jamais en avoir de différents.
La soirée se poursuivit dans le canapé, avec pop corn maison et bière pour Gwenaëlle et soda pour Laurie. Un film, puis deux, elles ne virent pas le temps s'écouler.
Vers une heure du matin, elles se résignèrent à se coucher.
« Tu vas dormir dans mon lit, tu dois profiter d'une bonne nuit de sommeil. »
« Non, je vous dérange déjà assez comme ça, je ne vais pas abuser. »
« Je t'ai dit que tu ne me dérangeais pas ! Et puis tu abuserais de ma patience si tu refusais ! », conclu-t-elle avec un clin d’œil.
Laurie aida Gwenaëlle à faire le canapé. Une fois la tâche terminée, cette dernière « admira » leur travail.
« Je vais dormir comme un bébé ! »
L'une en face de l'autre, elles échangèrent un sourire et un « bonne nuit ».

Le soleil pénétra l'appartement et caressa le visage de Laurie. Elle n'avait jamais aussi bien dormi. Le lit était très confortable mais surtout la peur ne s'était pas invitée depuis longtemps. Les draps avaient l'odeur de sa professeure et la jeune fille en avait respiré de longues bouffées. Baignée dans ce parfum qui la rassurait, elle était bien, si bien…
Pourtant, elle décida, à contre cœur, de se lever. Un étirement salvateur et elle posa un pied à terre. Ne sachant pas si Gwenaëlle dormait ou non, elle avança à pas feutrés jusqu'à la salle de bains pour ne pas risquer de la réveiller.
Laurie posa sa main sur la poignée de la porte et l'ouvrit doucement, découvrant son hôte en soutien-gorge. Elle ne parvint pas à détourner son regard tout de suite malgré la gêne occasionnée, et resta ainsi de longues secondes. La jeune fille se ressaisit alors et ramena la porte à elle.
« Excusez moi... »
La femme sortit à son tour, un t shirt sur le dos. Elles se firent face à face.
« Je suis désole je ne savais pas que vous étiez là ! »
« Je t'ai réveillée ? »
«Non pas du tout. »
« Vas y, c'est libre », lui dit-elle avec un large sourire, en posant sa main sur son épaule.
Gwenaëlle s'éloigna et Laurie la regarda partir, incapable de ne pas l'admirer.

La jeune fille, en pyjama, avait rejoint Gwenaëlle dans la cuisine. Le petit déjeuner était prêt et digne d'un repas pour cinq.
Elle s'installa face à elle.
« Bien dormi ? », demanda la Londonienne.
« Très bien, comme un vrai bébé ! », elle sourit.
Gwenaëlle lui demanda ce qu'elle voulu boire et elle la servit.
Elles démarrèrent ce petit déjeuner gargantuesque dans la bonne humeur et les rires.
« Tu sais... », commença Gwenaëlle.
Le téléphone sonna, interrompant ce moment.
« Excuse moi. »
Elle la laissa seule dans la cuisine.
« Allo ? Oh Scott ! How are you ? »
Laurie captait quelques bribes de la conversation tout en terminant son croissant. Elle ne faisait pas d'efforts pour comprendre, elle avait une autre idée en tête.
Elle sortit discrètement de la cuisine et chercha Gwenaëlle. Elle n'était pas dans le salon, mais dans la chambre, où était le téléphone fixe.
Assise sur le lit et en pleine discussion, elle ne remarqua pas Laurie dans le salon. Cette dernière avança vers le canapé, défait, encore emprunt de la nuit qui venait de s'achever. Elle posa sa main à plat sur le matelas et caressa doucement le tissu. Prenant place sur le bord du lit, elle s'allongea ensuite, enfouissant son nez dans l'oreiller dont elle respira l'odeur avec de profondes respirations.
Une voix la tira de ce paradis.
« Laurie ? »
Elle se leva d'un seul bond et regagna la cuisine.
« Oui je suis là ! », elle feignit une autre activité, tenant le premier bouquin qui lui tomba sous la main.
Gwenaëlle vint à sa rencontre.
« C'était votre frère ? »
« Oui », dit-elle dans un large sourire.
Puis, elle le perdit, fixant intensivement la jeune fille.
« Écoute, je crois qu'il va falloir qu'on instaure quelques règles, sur si nous devons cohabiter pour une période indéfinie. »
Laurie craignait avoir été découverte et elle n'en menait pas large. L'angoisse montait.
« Je suis désolée, je ne voulais pas être indiscrète... », elle anticipa avec des excuses.
« Être indiscrète ? Mais de quoi tu parles ? »
Laurie fut soulagée un court instant car elle se rendit compte qu'elle ne savait pas si elle avait fait quelque chose de mal ou non. 
Gwenaëlle leva la mystère.
« Tu sais, les « vous », les « madame », ça me gêne. Je préférerais les « Tu » et que tu m'appelles par mon prénom. Gwen ça me va tout à fait. Du moins ici, pour les cours on restera sur les basics ! »
Laurie était bouche bée.
« Ok ? »
« C'est à dire que... »
Gwen prit un air faussement en colère, faisant sourire l'ado.
« D'accord, je vais faire de mon mieux ! »


Lundi matin, chez les Daniel, le projet de départ avait été maintenu, et ce, malgré l'absence de Laurie.
La mère de la jeune fille se rongeait les sangs depuis son départ. Elle avait assisté, en retrait, à cette énième confrontation, et était, dans une certaine mesure, soulagée qu'elle ai pu fuir le calvaire qu'elle partageait avec elle.
Morte d'inquiétude, comme toute mère, elle voulu prévenir la police, mais son tyran de mari le lui avait formellement interdit.
Selon lui c'était un acte de rébellion, ni plus ni moins, qui devait être corrigé en interne. Il avait refusé de changer leur plan de vacances pour cette « sale gamine » !
Il restait persuadé qu'elle était partie chez ce « type » du vendredi soir.
La mère savait que suggérer l'idée de laisser les clés cachées pour son éventuel retour pendant leur absence serait une grave erreur.
Ce matin, il chargea les valises dans le coffre de la berline et jeta un regard sombre à son fils et sa femme qui sortaient enfin de la maison.
« Enfin ! »
« Il lui manquait sa peluche. »
Le petit, innocemment, tendit la peluche à son père.
« J'ai Zazou ! »
Il n'en fit pas cas, et partit, laissant le gamin tout seul avec son enthousiasme. La mère vint à sa hauteur et lui proposa de monter en voiture. Elle installa le petit et l'attacha. L'homme se planta devant elle.
« Tu as tout ? »
Elle se contenta de hocher la tête.
« J'ai horreur d'être en retard, vous le savez ! », il prit place au volant.
Sa femme alla fermer la porte d'entrée, surveillée dans le rétro par ce tyran.
Ce regard dur et menaçant lui glaçait les veines. Elle prit néanmoins tout son temps et profita d'un moment d'inattention de sa part pour sortir et glisser un double des clés derrière la statuette en terre cuite sur le terre plein adjacent.
La mère de Laurie remarqua un bout de papier qui dépassait de cette statuette. Prudemment, elle le saisit et le lu rapidement avant que la patience de son mari ne soit tarie.
« Maman, je vais bien et je suis en sécurité ne t'en fais pas. Prends soin de Tom et toi. Je vous aime. »
Un sourire se dessina sur ses lèvres, illuminant son visage et une pression s'envola de ses épaules. Elle serra le bout de papier entre ses doigts et le rangea soigneusement.
Elle arriva enfin en voiture.
« Enfin ! »
« Je suis prête. »
Il démarra la berline et ils s'éloignèrent de la maison.

Derrière un buisson, de l'autre côté de la route, deux silhouettes avaient assisté à la scène. Quand la voiture était hors de vue, elles se mirent à découvert. Laurie avait poussé un « yes » intérieur quand sa mère avait trouvé le mot. Les deux femmes montaient la garde depuis deux bonnes heures. Laurie avait tenu à récupérer quelques affaires, et surtout le livre de Dostoïevski, mais aussi percevoir sa mère et son petit frère.
« La voie est libre ! », lança Laurie alors qu'elles se dirigeaient vers la maison.
Dans un premier temps inquiète, Gwen avait cependant accepté sans sourciller et fut rassurée en constatant que tout ce que Laurie avait prédit c'était passé exactement de la même façon. La jeune fille savait par cœur comment il fonctionnait. Elle savait que le départ serait maintenu et l'heure à laquelle ils partiraient.
La seule inconnue était de savoir si sa mère trouverait le mot et penserait à lui cacher le double des clés pour qu'elle puisse entrer.
« Ma mère est parfaite, je savais qu'elle ne me laisserais pas tomber », dit-elle en récupérant les clés.
Elles entrèrent enfin à l'intérieur. Tout était calme, propre, bien rangé. Le tic tac régulier de la grosse pendule apportait une touche d'austérité supplémentaire, un rythme.
« On devrait se dépêcher et prendre ce qu'il y a à prendre. Je n'aime pas trop être ici », Gwen était mal à l'aise.
« Tu comprends pourquoi je suis partie… »
Laurie posa les clés sur la tablette d'entrée.
« Je monte chercher des affaires et je reviens, j'en ai pour deux minutes », la rassura-t-elle.
« J'espère qu'ils ne vont pas avoir la bonne idée de revenir parce qu'ils ont oublié quelque chose. »
« Aucune chance, il prévoit toujours tout. »
« Et s'il se doute que tu en profites pour revenir ? »
« L'heure c'est l'heure. Je ne compte pas assez pour lui pour qu'il bouscule ses plans. »
Gwenaëlle commençait à cerner le personnage. Laurie monta les escaliers à grandes enjambées et la prof en profita pour explorer les lieux.
Elle aperçu des cadres photos et se mit à sourire en voyant la frimousse de la jeune fille il y a quelques années. Puis son attention se porta sur une photo où le chef de famille posait en tenue militaire.
« Je comprends mieux ces excès d'autorité maintenant ! »
Elle tourna la tête en entendant Laurie redescendre.
« Ça y est, j'ai pris quelques affaires, mes cours et... »
Elle lui tendit un livre en souriant. Les « Possédés » !
« Merci », elle fut touchée.
Gwen reporta son attention sur une photo de famille à la montagne.
Du doigt, elle l'indiqua à Laurie.
« C'est à Aspen l'année dernière. On y va tous les ans pendant les vacances de la Toussaint. C'est là qu'ils sont partis. »
« Je suis désolée. J'aurais aimé que cela se passe autrement pour toi, que ça se passe mieux. »
Le regard de Laurie en disait long.
« Je n'ai jamais été aussi bien que ces dernier jours. »
Elles ne tardèrent pas et filèrent de cette maison lugubre pour regagner la voiture et retourner vers la lumière.
grumpy
grumpy
Localisation : Normandie
Age : 34
Messages : 4533
Date d'inscription : 01/05/2013

Quatre romans LGBT à lire Empty Re: Quatre romans LGBT à lire

Dim 2 Avr - 18:55
Je vais être obliger de l acheter :O
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum