Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Pluri'elles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ?
Vous êtes au bon endroit !

Pluri'elles compte plus de 2500 membres et près de 300 000 messages échangés. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Pluri'elles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ?
Vous êtes au bon endroit !

Pluri'elles compte plus de 2500 membres et près de 300 000 messages échangés. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Connexion
Derniers sujets
Aller en bas
PlumeVaillante
PlumeVaillante
Localisation : l'Eure
Age : 21
Messages : 61
Date d'inscription : 25/10/2016

Ecrits  Empty Ecrits

Mer 26 Oct - 17:59
Bonsoir,

J'écris beaucoup et ce depuis que je suis en âge de savoir le faire. Une passion venue de ma mère qui écrit (des pavés) et qui m'a aussi transmise le gout pour la lecture.

J'ai écrit une histoire sous forme de lettres (2014)
Puis, une nouvelle (2015)

Je commence des tas de choses, mais ne les finit jamais (la plupart du temps) si c'est un projet de longue durée. Alors, j'écris principalement des textes par-ci par-là, ainsi que des textes philosophiques (dit ma mère Rolling Eyes) et j'ai un avis sur tout (à vous de voir si c'est une qualité ou un défaut cheers).

Petit aperçu de ce que j'ai tendance à écrire :

Elle a les yeux marron, la peau ébène, de longs cils, des cheveux noirs qui n'ont pas étés coupée depuis ses deux ans, la finesse d'une enfant et son esprit est aussi pur et innocent que son apparence. Elle n'est pas idiote, loin de là, elle n'a simplement pas la même vision de la vie que toi et moi, et a toujours été tenue loin de la mondialisation. A part ça, elle en sait des choses qu'elle a lues dans les livres, vue à la télé et entendu par ses amis. Elle fait des études de médecine, parce qu'elle est douée mais elle préfère se raconter des histoires, amoureuse de la littérature, même si ni de l'un ni de l'autre elle ne fera sa vie.

Elle n'a jamais été de l'autre coter de la mer, mais elle s’accommode très bien de cette vie en Orient, dans le pays où elle est née et où ont vécu bon nombre de ses ancêtres, elle n'envie pas ceux qui partent faire leurs études à l'étranger, ni les Occidentaux. Ici, elle ne manque de rien et elle est libre, ce sont ceux qui n'ont jamais posé les pieds sur sa terre qui s'imagine qu'ici les femmes sont prisonnières des hommes, mais le seul être à qui elle appartient c'est Dieu. Elle n'a pas besoin d'artifice, elle voyage à travers les livres, elle se cultive et s’intéresse, puis un jour elle aimerait tomber amoureuse d'un homme et s'unir avec lui devant Dieu, puis perpétuer la vie.

---------------------------------------------

La vie passe, le temps file, les gens marchent sur le trottoir en dessous de son balcon. Elle regarde la vie défilée de derrière la vitre, laissant la sienne lui filer entre les doigts. Durant son enfance et son adolescence, elle a attendu une délivrance qui lui serait inconnue, mais aujourd'hui elle vit jour après jour sans ne plus rien espérer. Elle en oublie son âge, le nombre d'enfants qu'elle a mis au monde, les décès, les naissances... Elle écoute avec attention ce qu'on lui raconte, mais n'a jamais rien de palpitant à conter. Les enfants ont grandi, le mari est partie, les amis ont leur vie... tout cela lui semble si lointain, c'est à se demander si un jour elle l'a vraiment vécue et elle sait pertinemment qu'une fois éteinte en un tour de main on l'aura oubliée. Depuis quand lui a-t-on rendu visite ? Depuis combien d'années un homme ne l'a-t-il pas touchée ? C'était quand la dernière fois qu'un coup de fil de ses enfants lui est parvenue ? C'est normal, leur propres enfants grandissent et demandent plus d'attention. Elle ne leur en veut pas, tout comme elle n'a aucun avis sur le monde. Elle vit au travers des autres, et encore. Quelquefois, elle pense à la mort et ce n'est pas qu'elle soit suicidaire, mais elle a conscience que vivante ou morte ça ne change rien. Elle aime la musique, le chant des oiseaux, la brise printanière sur son visage... mais aucune journée, aucune heure ne fut pour lui appartenir.

---------------------------------------------

Nous somme en plein mois de juillet, en Égypte, les draps n'ont pas eut raison de nous et ils ont valsé depuis plusieurs heures aux pieds du lit. Nue, peau contre peau, tout en dormant elle m'enlace. C'est ainsi que nous nous étions endormis la veille, après nos ébats. Il va falloir que je me lève pour aller travailler, mais j'aimerai pouvoir me couper en deux, vivant de ma passion tout en restant ici dans ses bras. Elle a l'air si vulnérable, même si dans la vie quotidienne elle est dirigeante d'une boîte de marketing et que c'est elle qui fixe les règles à la maison. Sa respiration est calme, ses cheveux blonds caressent mes seins et ses bras enlacent ma taille. Je redresse ma tête, pose mon menton sur le dessus de son crâne et je pars dans mes pensées, mes souvenirs.

Elle m'a changé, en bien, elle a fait de moi une femme, ce que je me refusais d'être jusque là par peur de vieillir et d'être une adulte. Avec elle, je me sens femme. Je me sens forte, en me disant que maintenant je n'ai plus le droit de laisser tomber et de dire que j'en ai marre, vis à vis d'elle. Je l'ai vue, j'ai su que c'était elle au premier regard, mais j'ai bien failli la laisser partir. Tout est allé si vite, j'ai eu peur, mais chaque matin je sais que c'est avec elle que je veux encore faire l'amour, fonder une famille et vieillir. Je lui ai quasiment dit :

- Viens, je suis folle de ton regard bleu, de tes cheveux d'or, de ta force de caractère et de ton corps. Viens, je ne serai peut-être pas le prince charmant dont tu rêvais, enfant, mais je t'aime.

Elle m'a sourit et nous voilà, aujourd'hui, dans le même lit. Elle me rend encore plus folle que je ne l'étais déjà.

- Je t'aime, mon amour. J'espère que cela te suffit.
Voici mon blog, que je viens de créer :

http://lesadeevguenia1.canalblog.com/

Et sur Facebook :

https://www.facebook.com/jai.pas.dideeskyrock.comprofil/
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum