Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Pluri'elles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ?
Vous êtes au bon endroit !

Pluri'elles compte plus de 2500 membres et près de 300 000 messages échangés. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Pluri'elles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ?
Vous êtes au bon endroit !

Pluri'elles compte plus de 2500 membres et près de 300 000 messages échangés. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Connexion
Derniers sujets
Aller en bas
Gwizdo
Gwizdo
Age : 28
Messages : 215
Date d'inscription : 02/03/2014

Un coup de Plume  Empty Un coup de Plume

Dim 18 Mai - 20:42
Bonsoir les gens (et Bonjour pour celles qui sont sur le créneau du Groenland) clown

J'ai eu une petite idée avec TwoSouls dans la soirée. Elle m'a donné quelques mots et je devais en faire une petite histoire. Dans le cas présent, les mots étaient : poisson et bocal. C'est (censé ?) être décalé, donc à ne pas prendre au sérieux surtout =^-^=
Je vous poste le résultat à la suite.
Et si quelqu'un d'autre veut me donner quelques mots clefs, ça serait avec plaisir ! (Ca me dérouillera ma plume...).
J'accepte (et j'attends !) les critiques constructives aussi  bounce 

Merci tongue 



-----------------------------------------------------

Un. Deux. Trois.  

Rien n'est si beau que deux armées qui s'affrontent. La terre qui tremble, le Ciel qui s'empourpre, l'air qui a un goût de souffre. Les tambours. Les canons. Mon sang qui s'écoule sur le fer brûlant de mon armure...  Si je viens à mourir, que ma famille me venge !

-CHARGEZ !

Je m'époumone, prends mon courage et mon arme à deux mains, puis je fonce tout droit sur l'ennemi.  Mes hommes sont derrières moi. Nous sommes tous des combattants. Des mercenaires. Des tueurs.

Mais qu'est-ce qu'un foutu mercenaire ? Je vous le demande. Un homme qui tue pour de l'argent ? Faux. Doublement faux. Un mercenaire. C'est un homme trop roturier pour être noble, trop intelligent pour être soldat, trop religieux pour être clerc, trop juste pour être homme de droit et trop habile pour être paysan.

Un mercenaire, c'est un homme qui accepte une mission pour quelques poules, un mouton, quelques pièces d'or, ou pour une femme.

Un.

Des mois qu'ils nous narguent, moi et mes troupes. Des mois d'affrontement. Le moral descend. Je ne les sens plus vibrer au son de mes discours. Leur cœur ne bat plus au rythme des tambours. Et un soldat qui perd le goût du combat est un soldat mort.

Nous ne tiendrons plus longtemps. L'embuscade aura raison de nous.

Pourtant, nous ne manquons ni de nourriture, ni de liberté. Nous pouvons aisément nous déplacer sur le campement. Mais beaucoup d'entre nous ressentent une sensation d'enferment. Comme si nous étions dans un bocal.

Deux.

L'ennemi n'attaque qu'à une heure précise. Tous les jours, au couché du soleil. Je le soupçonne d'être un animal nocturne. Certains parlent de Vampires... Dieu nous en garde !

Ce soir, ce sera le combat ultime, ou la mort !

Trois.

Je ne les laisserai pas faire !

Collision. Douleur.

-Il est con ce poisson quand même ! Il fait peur au gosse à chaque fois !

Je les vois rire de l'autre côté de leur bouclier de verre...


Dernière édition par Gwizdo le Mar 20 Mai - 16:25, édité 1 fois
NinaPomme
NinaPomme
Localisation : Besançon
Age : 27
Messages : 48
Date d'inscription : 12/05/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Lun 19 Mai - 11:52
Ahah je trouve ton style très sympathique à lire. On sent un coté un peu moqueur si je ne m'abuse :3
Gwizdo
Gwizdo
Age : 28
Messages : 215
Date d'inscription : 02/03/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Lun 19 Mai - 23:53
Disons que je m'amuse avec les styles... Et que là, oui, j'ai opté pour un peu de moquerie clown

Merci à toi =)
polochonne
polochonne
Localisation : Paris
Age : 22
Messages : 142
Date d'inscription : 12/05/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Mar 20 Mai - 12:26
J'adore le texte! J'ai eu du mal à le lire parce que j'ai fait la guerre toute l'année et ça me sort par les trous de nez. Mais il est bien écrit et il me plaît :3
Gwizdo
Gwizdo
Age : 28
Messages : 215
Date d'inscription : 02/03/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Mar 20 Mai - 16:24
Ahah... oui, les joies du programme d'histoire ! Merci clown
polochonne
polochonne
Localisation : Paris
Age : 22
Messages : 142
Date d'inscription : 12/05/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Mar 20 Mai - 17:04
Bon je squate ton poste :p
Comme mots-clefs tu m'as donné : "Animalité, vélo, ciel, pomme" (on se demande pourquoi "pomme" :p)

Quand on y pense la vie est comme une course, avec des obstacles à surmonter et ses difficultés. A la ligne de départ tout vas bien on est solidaire et la route est plate. Et à la ligne d'arrivée quand on s'approche de la victoire, on est épuisé, mais la route est plate et elle est plus facile. Plus facile même si un peu avant il y a des virages secs. Nous sommes le cycliste et le vélo sur le quel on pédale est notre raison de vivre, de se lever chaque matin, de respirer, parler, faire son lit, manger, sortir, rire, pleurer, embrasser, coucher, écrire! Et plein d'autres mots encore... Le peloton de la course c'est notre société, le moule dans le quel on doit entrer. Si nous y sommes pas, nous sommes sûre de gagner ou bien de perdre. Il faut juste la volonté, avoir l'animalité d'un lion féroce pour arriver à un seul but : être heureux. Après tout c'est vrai non? Quelqu'un a déjà vu un cycliste du peloton gagner? Non les victorieux sont devant le peloton. Les perdants, ceux qui sont tout derrière n'ont juste plus la volonté de vivre leurs rêves. Ils ne trouve plus le bonheur qu'ils avaient auparavant. Pourtant il suffit d'un rien pour être heureux! Sortit dehors par un beau temps. S'allonger sur l'herbe fraîchement coupé d'un parc parisiens et regarder le ciel bleu. Le regarder et se dire que la vie est si grande, si belle, sans limite! Et puis parfois il y a un nuage mais ce n'est rien! Ca ne gâche pas le moment de bonheur! Tiens celui là à la forme d'une petite tortue! Et celui là il ressemble à mon ex copain! A qu'est-ce que je suis mieux sans lui! Et celui-là il ressemble à ma vie, il résume mon bonheur, ce petit moment de plaisir. Et puis soudain il pleut! Que c'est drôle de courir sous la pluie, j'attrape mon vélo je prend mon sac de goûter et comme j'ai fait une sieste à l'ombre d'un grand chêne je croque dans la pomme rouge que maman m'a donné pour reprendre des forces. Et je fonce la pluie se percutant à mon visage. La pluie trempe mes cheveux mais qu'importe! J'arrive à la maison. Papa et Maman sont là. Elle tient une serviette pour m'essuyer et papa à son gros pull. Celui que je préfère il me le met, me frotte les bras pour m réchauffer. J'ai le sourire, je suis heureuse. Il suffit de rien pour être à la ligne d'arrivée. Et moi? Je l'ai déjà passée.
Bon des mots-clefs de ma maman : « Croquis, Pirouette, Quiz, Samba »

Ce soir là je m'endormis tard. Il était minuit et demie quand je me mis sous la couette. Comme à mon habitude aucun amant était à mes côtés pour me susurrer des mots doux. Pourtant on me dit toujours : « Claire sort avec nous ! Tu as toutes tes chances ! Il suffit de te coiffer de te maquiller et oui dors un peu ! ». Je ne dors pas je suis comme ça je suis absorbée par le travail. J'étais étudiante en alternance en architecture. Ma vie se résumait à faire des croquis de ponts, de maisons, de villas (que je ne pourrais jamais me payer) ou encore de yatchs. Pour arrondir les fins de mois j'avais toujours l'école primaire de ma grande sœur où je travaillais le matin tôt et tard le soir quand je ne rentrais pas trop tard des cours. Je faisait de l'animation. Qui l'aurait pensé ? Je ne supporte pas les enfants!Ils sont si niais. Jamais je n'aurais d'enfants. Je leur faisait toujours le même jeu. Au moins ils étaient assis ils ne bougeaient pas et ça m'arrangeait. Je commençais le quiz.
« Vous êtes en quelle classe vous CE2 ? Bon... Comment appelait-on les derniers hommes préhistoriques ? Personne ? Les hommes des cavernes bon sang ! »
Ce que ça pouvait être stupide les enfants. Et puis la mademoiselle couette blonde se lève et me dit :
-On veut faire de la gym nous !
-Comment ça de la gym ?
-Mais enfin Claire tu ne sais pas ce que c'est que la gym ? Tu sais faire des pirouettes, sauter en l'air et faire le grand écart !
Ce que me dit la petite me révéla que ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de sport. En sortant de l'école j'appelais Jade.
-Tu fais sors où ce soir ?
-On va en boîte avec Jojo, Steevy et Jérem. Claire sortirait-elle de sa caverne ?
-Oui je crois bien je passe chez toi, je n'ai aucune tenue.
-Ok bisous
J'arrivais devant le club bondé de monde, j'étais nerveuse sur mes talons aiguilles. J'avais une robe ample et maquillée comme une poupée Barbie. On but un verre, deux verres et là on commença a danser. Un garçon de nom de Enrico vient me voir et je dansais avec lui. Au bout d'une vingtaine de minutes le disque jockey mis une musique latine. Enrico me pris contre la main et il me fit danser à son rythme. Tout le monde se poussait pour laisser place à la samba d'Enrico et Claire ! Après cinq bonnes minutes de danse on nous applaudit et Enrico m'embrassa.
Quand je rentrai chez moi et que je me mit sous ma couette la routine changea. J'avais un amant en train de me chuchoter « je t'aime » doucement à l'oreille.
Gwizdo
Gwizdo
Age : 28
Messages : 215
Date d'inscription : 02/03/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Sam 24 Mai - 23:17
Ahah, tu gères Polo' ;)T'as bcp d'imagination !
À moi.
Mots-clefs: "lunatique"; "jogging"; "cigarette électronique"; "revolver"


-------------------

Il n'y a pas de plus triste raison de vivre que d'avoir peur de mourir.

Ce matin, Richard prit son café plus tard que d'habitude. Il n'avait pas réussi à se tirer hors de son lit, et si la secrétaire du bureau ne l'avait pas appelé, il n'aurait même pas fait l'effort de se traîner jusque sa cuisine.

Une demi-journée serait retirée de sa paie. La belle affaire. Rien à foutre.

La journée fut insipide. Martine, sa collègue avec qu'il partageait son bureau, venait de perdre son père. Au sens littéral du terme. Le pauvre vieux avait Alzheimer et s'était enfui de sa maison de retraite. La troisième fois en deux mois.

À la machine à café, Yoann avait laissé libre court à sa fibre poétique : "C'est l'histoire d'un gars qui a un gros cu...". Et Sonia, l'hypersensible, avait fondu en larme pour le père de Martine. Richard avait bien tenté de la réconforter. Finalement, il avait dû changer de chemise. La sienne n'avait pas survécu à l'humidité.

À 20h, sa journée finie, il décida de profiter tranquillement de son balcon et du soleil. Il avait fait un jogging. Son moral avait un peu remonté mais il ne trouvait toujours pas la raison qui l'avait rendu si lunatique. Cela faisait quelques jours qu'il se trainait ces sautes d'humeur.

Il écrasa sa cigarette sur la rambarde avant de la jeter dans le vide.

Il avait essayé d'arrêter de fumer trois mois auparavant. Il avait tenu 27h, 18min. L'équivalent d'une sortie au musée d'après son application iphone. Puis, les pubs et sa mère l'avait convaincu d'essayer la cigarette électronique. Le troisième jour, par réflexe, il l'avait balancé de son balcon.

Son regard froid perçait le ciel. Il avait un revolver sous son oreiller. C'était celui de son père. Il passait parfois de longues minutes à le regarder.

Oui, plus il y pensait, et plus il se disait qu'il n'y avait pas plus triste raison de vivre que d'avoir peur de mourir.
Rubik's
Rubik's
Localisation : Bordeaux
Age : 31
Messages : 483
Date d'inscription : 23/05/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Sam 24 Mai - 23:27
J'aime beaucoup vos écrits les filles.
Si vous êtes inspirées je vous donne des mots clés ^^ Les mêmes pour toutes les deux, j'aimerais voir ce que ça peut donner ! Very Happy

Mots clés : joie, sirop de fraise, tomber, chanter
polochonne
polochonne
Localisation : Paris
Age : 22
Messages : 142
Date d'inscription : 12/05/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Dim 25 Mai - 18:11
SUPER GWIZDO!
Gwizdo
Gwizdo
Age : 28
Messages : 215
Date d'inscription : 02/03/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Dim 8 Juin - 12:37
Merci les gens =) Ca fait plaisir clown
Voilà ce que je tire des mots clés de Rubik's... C'est un peu court.

---------------
Mots clés : joie, sirop de fraise, tomber, chanter

Laisser tomber quelques tagadas dans de la Vodka et obtenir une sorte de sirop de fraise qui apporte de la joie. Et on peut chanter sur les tables.

Chaque soir, la même rengaine. Mes heures s'amenuisent, et surtout, me nuisent. Je fais la fermeture et Jojo, le barman -un gars très sympa malgré sa ressemblance physique un mec bien connu qui a un nom de pays- finit par me ramener chez moi car je suis de toute façon incapable de me traîner jusqu'à la station de métro. Elle n'est pas à plus de 100 mètres pourtant.

Petit à petit, je vois mon corps se dégrader avec l'alcool. Mes abdos m'ont lâché, mon visage est rouge et bouffi.
Ce soir, Jojo m'a dit de ne pas revenir demain. Il m'a donné une adresse où me rendre, à 19h. On pourrait m'y aider.

Mais est-ce qu'un humain peut m'être d'une plus grande aide qu'une bonne bière ?
Rubik's
Rubik's
Localisation : Bordeaux
Age : 31
Messages : 483
Date d'inscription : 23/05/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Dim 8 Juin - 12:39
En une phrase les 4 mots, chapeau !
Gwizdo
Gwizdo
Age : 28
Messages : 215
Date d'inscription : 02/03/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Dim 8 Juin - 13:39
En deux (sisi, y'a un petit point clown). En même temps, plus vite j'en suis débarrassée, plus vite j'écris ce que je veux geek Principalement lorsqu'ils me posent quelques difficultés, comme ceux là.
Leviosa
Leviosa
Localisation : Utopia
Age : 29
Messages : 664
Date d'inscription : 15/02/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Lun 9 Juin - 15:35
En voilà une super idée de topic !
Merci pour vos écrits les filles, je me régale! J'aime particulièrement ta plume Gwizdo, la chute de ta première histoire est juste extra Wink
polochonne
polochonne
Localisation : Paris
Age : 22
Messages : 142
Date d'inscription : 12/05/2014

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Mar 10 Juin - 21:20
Gwizdo et son talent bravooo! (je reviens ^^). Si vous voulez j'ai écris deux textes (pas super je l'avoue mais c'étais une bonne période pour moi) avec des mots-clefs. Si ça vous intéresse dites-moi. Smile

Sinon gwizdo des mots-clefs :3 ;

violon, nue, huile, chargeur, talon

Je te laisse te débrouiller hihi!!
Le défi que Gwizdo m'a donné placé 4 fois "artichaut" dans 1 texte. Bonne lecture Wink

« Plaçons le contexte, l'histoire commence à une époque bien plus ancienne que la notre. A une époque où lutins, trolls, fées et tout un monde imaginaire n’était pas que des légendes et des créatures de contes dont raffolent les enfants aujourd'hui. Mais les dominants de ce monde étaient les farfadets. Il y avait deux groupes de farfadets. Une moitié était bien attentionnée, saine d'esprit et juste. Ils étaient beau d'une couleur blanc-violet navet. Tandis que l'autre était cruelle, perverse et voleuse. Elle pouvait voler autant la tarte aux artichauts que vous laissiez refroidir sur le rebord de votre fenêtre comme elle peut voler vos sentiments, plus d'amour et plus de générosité dans votre cœur, que de la haine et du mépris. Ils étaient horriblement laids. Des gros yeux globuleux, la peau verte artichaut et toute fripée, des gros orteils plein de champignons, et un sourire jaunâtre et tordu. Un jour une guerre éclata et tous les êtres imaginaires disparurent. Aujourd'hui les hommes sont comme ces farfadets, certains sont méchants, d'autres sont gentils, il faut savoir les reconnaître. » C'est ce que me répétais tout le temps grand-mère. Mon histoire préférée. Et un jour alors que celle-ci décédait j'aidais mes tantes et ma mère a préparer le repas pour la mise en cercueil. Tante Marion s'occupait des petits-fours, maman faisait le gâteau en hommage à sa mère et tante Clara faisait le ragoût. Moi je m'occupait de son plat préféré, la soupe artichauts, carottes et pommes de terre maison. En coupant les légumes je pensais si grand-mère était un farfadet blanc-violet navet ou vert artichaut. Elle était certes gentille et belle, mais malgré ça avec son décès elle vola l'amour et la joie de mon cœur... Et vous quel farfadet êtes-vous ?
juju23
juju23
Localisation : MONTARGIS
Age : 33
Messages : 2079
Date d'inscription : 09/10/2011

Un coup de Plume  Empty Re: Un coup de Plume

Dim 15 Juin - 22:59
Très mignon ton histoire polochone et très bien écrite. =)
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum