Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Pluri'elles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ?
Vous êtes au bon endroit !

Pluri'elles compte plus de 2500 membres et près de 300 000 messages échangés. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
Pluri'elles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Connexion
Derniers sujets
Aller en bas
Rizzoli
Rizzoli
Age : 43
Messages : 89
Date d'inscription : 15/12/2013

Si tu l'aimes, laisse la partir Empty Si tu l'aimes, laisse la partir

le Mar 1 Avr - 18:50
« Si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il te revient, c’est qu’il est à toi; s’il
ne revient pas, c’est qu’il ne l’a jamais été »



C’est joli, n’est-ce pas ? Voyons maintenant les différentes versions de cette
phrase, selon les catégories de personnes :
J'ai trouvé quelques versions très drôles  Very Happy 


Version pessimiste : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; si, comme tu t’y
attendais, il ne revient pas, il n’a jamais été à toi.

Version optimiste : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir et ne t’inquiète pas,
c’est sûr qu’il reviendra.

Version non confiante : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir et, si peut-être
il revient, demande-lui pourquoi il est revenu.

Version de l’impatient : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il ne revient
pas dans les 2 prochaines heures, appelle la police.

Version du patient : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il ne revient pas,
mets-toi à l’aise et espère jusqu’à l’éternité qu’un jour il revienne.

Version du bébé : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il revient et que tu
l’aimes encore, laisse-le partir encore une fois; et ainsi successivement.

Version du vindicatif : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il ne revient pas,
pars le chercher et tire-le.

Version de l’avocat : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir et cherche dans le
Code civil la partie qui parle d’abandon de foyer conjugal par l’autre partie.

Version du statisticien : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il t’aime, les
probabilités qu’il revienne sont de 86,5 %; s’il ne t’aime pas, tes relations avec
lui tombent dans le domaine de l’improbable avec une marge d’erreur de 3%.

Version du possessif : si tu aimes quelqu’un, ne le laisse-le pas partir.

Version du psychoanalyste : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il revient
c’est que son ego est très dominant; s’il ne veut pas partir, tu dois être folle.

Version du somnambule : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il revient, c’est
un cauchemar; s’il ne revient pas, tu devais rêver.

Version du marchand : si tu aimes quelqu’un, laisse-le partir; s’il revient, c’est
une personne loyale à la marque; s’il ne revient pas, c’est l’heure de faire un
lancement dans un nouveau marché.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum